SNouvelle-Aquitaine-Euskadi

Collaborations transfrontalières entre l’Eusakdi et la Nouvelle-Aquitaine – zoom sur les actions liées avec le secteur de la santé

9 julio, 2021 Pierre Barralon

Compártelo:

Depuis 1982, Les deux régions Nouvelle-Aquitaine et Euskadi collaborent au sein de la Communauté de Travail des Pyrénées qui gère actuellement un programme européen transfrontalier : le POCTEFA.  En 2004, l’outil PLAE (la Plateforme Logistique Aquitaine-Euskadi) a été créé sous forme d’un Groupement Européen d’Intérêt Économique (G. E. I. E.). Son siège est à San-Sébastien.

En 2009, les deux présidents de régions on fait une déclaration commune en vue de créer l’Eurorégion « Aquitaine-Euskadi » sous la forme d’un Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT). Celle-ci nait en 2011 dans le cadre du Règlement Européen (CE) nº 1082/2006. Son siège est à Hendaye. En 2014, L’Assemblée de l’Eurorégion « Nouvelle-Aquitaine-Euskadi-Navarre » a approuvé un plan stratégique qui définit quatre priorités de travail pour la période 2014-2020 :

  • Citoyenneté eurorégionale
  • Économie de la connaissance
  • Territoire durable
  • Gouvernance ouverte

C’est dans ce contexte collaboratif, que le 8 avril 2019 un partenariat spécifique entre le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine et TECNALIA a été mis en place. Il vise d’une part à proposer en Nouvelle-Aquitaine une offre technologique originale répondant à des besoins actuels ou à venir des entreprises et pour lesquels il n’existe pas une offre significative en Nouvelle-Aquitaine, et d’autre part à faire monter en puissance/compétence les partenaires néo-aquitains.

Dans un premier temps, parmi les domaines d’excellence de TECNALIA, 6 premières thématiques scientifiques et technologiques ont été identifiées comme pour un travail de déploiement sur le territoire néo-aquitain.

  1. Les énergies renouvelables, offshore (énergie des vagues et énergie éolienne en mer)
  2. La robotique
  3. Les procédés avancés de fabrication
  4. La maintenance 4.0
  5. La cybersécurité
  6. Les technologies pour la santé et la silver-économie

Accompagné pour 3 ans par le conseil régional TECNALIA FRANCE  s’est donc  implantée  début  juillet 2019 à Bordeaux en  Nouvelle-Aquitaine  afin  de  démarrer  des  activités  de  RD&I  collaboratives  avec  les  acteurs  de  l’innovation  en région.

Construction d´une proposition de valeurs dans le secteur de la santé

Notre première démarche fut l’identification des différents types d’acteurs de l’écosystème lié à la Santé ainsi que leurs besoins. En lien avec les thématiques phares de la région Nouvelle-Aquitaine que sont la cardiologie, la neurologie (NeuroCampus), les biotechnologies et la e-Santé nous échangeons et travaillons avec (liste non exhaustive) :

  • Des promoteurs de l’innovation: Interaction avec l’Agence de Développement et d’Innovation, rapprochement des clusters (TIC-Santé, RDM-NA, Invivolim, GIPSO) pour aujourd’hui être membre d’ALLIS-NA, connexion au Gérontopole NA, Aquitaine Science Transfert.
  • Le domaine académique: Université de Bordeaux, Université de Poitiers, ESTIA
  • Des entités cliniques : CHU de Bordeaux, CHU de Poitiers, CHU de Limoges, EHPAD, CSSR, SSIAD.
  • De centres technologiques: pôle de compétitivité Alpha-Rlh, CEA Tech, Rescoll, Alphanov, Pôle Européen de la Céramique
  • Des Petites et Moyennes Entreprises: biotechnologies, dispositifs médicales, robotique, exosquelette, chirurgie, alimentation, neuro-technologie.

De ces nombreux échanges ressortent un certain nombre de besoins : besoins de ressources humaines et matérielles dans les structures de santé, besoin en formation du personnel en place ou à venir, besoins d’organisation du territoire face aux chalenges démographiques. Quant au volet technologique, l’innovation est au cœur du modèle économique en particulier sur les biomatériaux (bio-inks, implants, diagnostique), la robotique chirurgicale et les exosquelettes (pour la prévention des Troubles Musculo-Squelettiques ou pour la rééducation), l’Intelligence Artificielle, la cybersécurité et l’alimentation (extraction, fonctionnalisation, conservation). A cela s’ajoute, lorsqu’il s’agit de dispositifs médicaux d’un fort besoin en accompagnement réglementaire.

En ce sens TECNALIA soutient l’innovation en Nouvelle-Aquitaine sur trois axes :

  • Savoir-faire et infrastructure/équipements

La division Santé de Tecnalia possède de nombreux laboratoires et équipements de pointe. Ils peuvent donc permettre d’accélérer le développement et/ou à la validation de nouveaux dispositifs, matériaux, processus des partenaires néo-aquitains.

Laboratoires de Biomatériaux : tests de biocompatibilités (ISO10993), fabrication de matériaux polymériques, modification/traitement de surfaces, immobilisation de biomolécules, caractérisation de biomatériaux/surfaces, tests biologiques : adhésion cellulaire, prolifération, inflammation, morphologie, cell différentiation.

Laboratoires de Biomécanique: capture du mouvement (avec et/ou sans marqueurs), plateforme de forces, EMG, EEG, harnais de rééducation avancé.

  • Transfert ou adaptation de technologies/assets propres

Fort de plus de 20 ans de recherche, TECNALIA a développé ses propres technologies à des niveaux de TRL variables (TRL 4-7) permettant, suivant les cas, un transfert en amont ou proche du marché. Ces technologies sont présentées au réseau de Nouvelle-Aquitaine soit pour être intégrées ou adaptées à des produits existants soit pour démontrer nos savoir-faires.

  • Co-développement dans le cadre de projets de recherche Européen

De par notre forte présence sur la scène de la R&D Européenne (NIMA, Eurobench, Wearplex, Chronic-Pain, Sixthsense, Tactility), et connaissant à présent bien les compétences et les besoins en Nouvelle-Aquitaine, nous essayons, de manière systématique d’impliquer au moins un partenaire néo-aquitain (universités, entreprises, institutions cliniques, institutions publiques, clusters, associations) dans le montage de nouveaux projets.

Sobre Pierre Barralon

He received in 2005 the Ph.D. degree in Electrical and Computer Engineering from Joseph Fourier University, Grenoble, France on human kinematic data processing for nomad activity monitoring (postural transition, walking, fall). Between 2005 and 2008, he was Postdoctoral Research Fellow at the University of British Columbia, Canada, working on experimentation and design of passive tactile displays for monitoring patient’s physiological parameters in anaesthesia and critical care.

In 2008 he joined Tecnalia to develop innovative health technologies with a focus on embedded sensing techniques for monitoring postural stability. He has a granted patent related to a method and system for functional balance assessment and training (US10376222B2 / EP3017761A1). He has several ISI publications and is involved in several European projects: NIMA (FETOPEN-01-2019), WEARPLEX (ICT-02-2018) EUROBENCH (H2020-ICT-2017-1). Since 2013 he is reviewer of the journals IEEE Transactions on Biomedical Engineering, and MDPI journals (Sensors).

Dejar un comentario

* Campos obligatorios